Manger Bio et Végétarien 1


assiette végétarienne

Pourquoi cuisiner bio et végétarien ? 

Je mange bio et végétarien depuis plusieurs années. A vrai dire, je crois l’avoir toujours été dans mon cœur mais, dans ma famille, il fallait manger de la viande. Imaginer les animaux se faire tuer était terrible pour moi. Cependant, l’environnement familial est tellement pressant qu’on fini par céder. Par fidélité familiale à ceux qui nous ont donné la vie. Pour ne pas être rejetée aussi… Là où c’était insupportable pour moi, c’est lorsqu’il fallait les tuer à la maison. Je me suis adaptée, et j’ai fini par aimer, j’ai même adoré manger des bonnes cotes de bœuf… Sauf que, chassez le naturel, il revient au galop. Ainsi, lorsque j’ai habité seule et loin de ma famille… et bien j’ai naturellement et significativement baissé les portions de viande. Jusqu’à réaliser que la consommation de chair animale ne me convenait pas et je suis devenue totalement végétarienne 🙂

sac bioEn parallèle, je me suis largement documentée sur les conditions de culture et sur l’industrie agro-alimentaire chimique… c’est-à-dire ce que l’on trouve dans les magasins classiques. Plus j’en apprenais, plus j’ai basculé vers un régime exclusivement bio et de saison.

 

Où trouver les protéines en végétarisme ?

Les protéines sont indispensables mais pas forcément d’origine animales. Pour ceux qui démarrent en végétarisme, il faut comprendre une notion très importante : les protéines animales doivent être remplacées par une combinaison unique : l’association d’une céréales ET d’une légumineuse qui est alors assimilable par l’organisme. C’est pour cette raison qu’à travers la planète, vous trouverez partout cette association dans les plats traditionnels : riz-lentilles en Camargue, mais-haricot rouge en Amérique du Sud, semoule de blé-poix chiches pour le célèbre couscous des Orientaux, riz cantonnais avec petits poix en Asie, etc.

Les proportions sont généralement 2/3 de céréales pour 1/3 de légumineuses, voire moitié-moitié pour des personnes qui font des travaux très physiques.

 

Qu’est-ce qui a changé dans ma vie ?

Et bien je me suis aperçue d’un coup que je n’avais plus été malade depuis longtemps. Auparavant, j’enchaînais les affections (notamment ORL) et les microbes s’incrustaient comme hôtes indésirables assez régulièrement. Mon médecin était un très bon ami (j’étais rentable:) ) Aujourd’hui, je suis rarement malade et le dernier rhume qui m’a attrapé a fait suite à plusieurs repas non biologiques. Je me suis guérie aux Huiles Essentielles. C’est mon constat, c’est pour cela que je le partage avec vous.

J’ai découvert autre chose que je souhaite partager avec vous : manger végétarien permet d’avoir un corps libéré des toxines et des peurs des animaux. En effet, ils sentent leur fin arriver ; il en résulte un lâcher massif d’hormones du stress dans le sang qui se propage ensuite dans tout le corps, y compris les muscles, donc la viande. L’être humain a déjà suffisamment de peurs et d’émotions à gérer pour lui-même. Je préfère donc éviter celles apportées par l’alimentation. C’est également pour cette raison que manger bio permet d’éliminer le plus possible de nos assiettes les hormones et antibiotiques injectés aux animaux, les pesticides et autres chimies toxiques ingérés en mangeant les céréales de l’agro-alimentaire non biologique.

Enfin bref, aujourd’hui, je me sens plus zen. Mais comme l’a dit Bouddha, ne me croyez pas sur parole, expérimentez pas vous-même.

 

 

Ton corps est un temple, respecte-le et honore-le.

Plus vous aurez conscience de ce que vous mettez comme carburant dans votre véhicule terrestre, plus vous serez attentif aux réactions de votre corps. Et mieux vous vous porterez puisque vous apprendrez à prendre soin de vous, prendre soin de votre corps, le respecter, l’écouter.

« Que ton alimentation soit ton seul médicament » disait Hippocrate (460-370 av JC). En effet, quel est l’intérêt de mal se nourrir au quotidien pour aller ensuite se gaver de médicaments chimiques et de compléments alimentaires en cure pour compenser momentanément? Je ne vois pas. Je pense qu’il est beaucoup plus respectueux pour nous-mêmes d’apprendre à manger véritablement équilibré afin d’apporter chaque jour à notre organisme tout ce dont il a besoin afin de fonctionner au mieux. Et pour cela, il faut parfois sortir des sentiers battus par les grands médias qui vivent des recettes publicitaires de l’agro-alimentaires afin de trouver des sources d’informations véritables. C’est notre responsabilité : nous devons être des consom’aCteurs. Nous avons la responsabilité de réaliser que nous avons un pouvoir financier : c’est nous qui achetons ! Donc si nous n’achetons pas un produit, c’est un acte citoyen que nous posons, et les ventes de ce produit baisseront. Et un produit qui ne se vend pas est un produit qu’un société finira par arrêter.

Exemple : avant j’aimais la marque de pâte à tartiner au chocolat super connue dont je tairais le nom ici. Evidemment ce n’est pas bio. En outre, en me renseignant sur ce produit, je me suis rendue compte que la firme refusait de répondre à Greenpeace qui lui avait demandé de certifier que le produit ne contenait pas d’OGM. Le produit est aujourd’hui classé dans leur liste noire. Pour moi, ça a été très clair : j’ai décidé de boycotter ce produit et je n’en ai plus jamais racheté. Et je n’hésite pas à expliquer cette vérité à mes amis… Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières… vous imaginez la suite…

 

Et la Terre ?

Evidemment, les conséquences de l’industrie agro-alimentaire de masse sont désastreuses pour notre planète… Ce sera certainement l’objet d’un autre article à venir. Je suis certaine que c’est un sujet dont vous avez déjà entendu parlé. En attendant, ce weekend, auront lieu les 24h de Méditation pour la Terre.

planete verte

Bon appétit !


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire sur “Manger Bio et Végétarien